Films illustrés par Gwendoline Clossais FacebookTwitter
01/02/2011
 

Un film & son époque, une collection de Serge July et Marie Génin

Un film et son époque

Arte Belgique ? Hallucinant ! Serions-nous à ce point mystifiés par les dogmes économiques allemands pour qu'il faille nous refiler une émission française en allemand ? C'est ce qui vient de se passer en ce joli mois de janvier, lorsqu’on nous a présenté, en langue allemande, à 22H15, Un film & son époque, la très belle émission de cinéma animée par Serge July et Marie Génin. Ce soir-là, un chapitre était consacré à Sailor et Lula sorti dans les salles en 1990, un film de David Lynch avec des commentaires du réalisateur et peintre de Mulholland Drive. Bien sûr, nous direz-vous, les spectateurs disposant d'une parabole ont pu voir les 50 minutes du film en français sur Arte France. En effet… Quant aux autres, ils pourront toujours le découvrir lors de la sortie en DVD de la série Un film & notre époque, en ce début d'année 2011.

Donc, en attendant « 1990 et David Lynch », les éditions du Paradoxe nous proposent un coffret de 2 DVD, avec les quatre premiers films de la série. Quatre films mythiques qui nous sont offerts, pour chacun des films, avec des entretiens inédits de chaque réalisateur : Jean-Luc Godard, Bernardo Bertolucci, Roman Polanski (sauf Federico Fellini, malheureusement décédé), mais aussi avec les acteurs du film et, bien sûr, des images d'archives de l'année de réalisation. Le choix, du duo July/Génin s'est porté sur La Dolce vita (1960), Le Mépris (1963), Le Dernier Tango à Paris (1972) et Tess (1979).

Retenons surtout, « Il était une fois... Tess » qui nous apprend plein de choses sur les années septante et sur Roman Polanski, mais surtout sur ce très beau film dont on espère pouvoir regarder un jour la version de son réalisateur, et pas uniquement celle de la production. Tess est un film adapté d'un roman de Thomas Hardy, écrit à l'époque victorienne. Il est dédié à Sharon Tate, la femme assassinée de Polanski, qui fut elle-même violée dans sa jeunesse comme Tess d'Urberville (Sharon a offert le livre à Roman en lui proposant de l'adapter). Tess est la plus grosse production du cinéma hexagonal (Claude Berri) et va entraîner un montage aussi fou que le montage final de 2001, l'Odyssée de l'espace par Stanley Kubrick. Sauf que contrairement à ce dernier, Polanski n'a pas obtenu la version désirée (le « final cut ») et s'est enfui au théâtre pour se remettre de ses émotions en se désignant lui-même, pendant quelque temps, comme un « ex-réalisateur ». Ce qu'il fut en jouant, avec succès, comme acteur dans Amadeus, la pièce de Peter Shaffer.

Un film & son époque, cette émission française, ne fait pas que parler de cinéma, mais fait aussi du cinéma, pour paraphraser Jean-Pierre Jeunet à propos de l'émission devenue culte, Cinéma cinémas, elle-même inspirée de Cinéma de notre temps du duo Janine Bazin et André S. Labarthe. Un film & son époque innove par rapport à d'autres émissions en nous proposant un cinéma de la mémoire historique avec des documents d'époque, c'est-à-dire environ dix minutes d'images d'archives parmi les quarante minutes d'extraits du film et de témoignages des divers acteurs ou techniciens ayant participé au film qu'ils ont choisi.

Dans le livret écrit, que les éditions du Paradoxe offrent comme d'habitude avec leur DVD, nous apprenons que le co-fondateur du quotidien Libération, Serge July, voulait devenir peintre et a depuis toujours une passion pour le cinéma. On comprend mieux pourquoi, un jour, il décida de confier la rubrique cinéma de Libé à Serge Daney, grande figure de la critique de cinéma des années 80.

Un film & son époque, une collection de Serge July et Marie Génin, volume 1, Edition du Paradoxe (disponible en France et bientôt, nous dit-on, en Belgique).

commentaires propulsé par Disqus