Films illustrés par Gwendoline Clossais FacebookTwitter
Webzine
janvier 2008
01/01/2008
 

Zaïre-Congo deThierry Michel

Coffret Thierry Michel : L’Intégrale Zaïre-Congo

C’est un voyage passionnant qui déboule dans les rayons DVD de tous vos bons revendeurs en guise de vœux cinématographiques pour l’année 2008. Un voyage à travers les années, puisqu’il s’agit d’une anthologie, mais aussi à travers les terres mystérieuses et ensanglantées d’un pays qui n’a cessé de changer de nom (Congo Belge, République du Congo, Zaïre, République Démocratique du Congo) mais a continuellement captivé un de nos documentaristes les plus reconnus, Thierry Michel.

 zaïre-congoEn fermeture de ce coffret, on trouve bien sûr le récent Congo River, film qui a fait le tour du monde, comme le réalisateur faisant le tour du Congo grâce au fleuve du même nom, suivant ainsi les traces de Stanley. Ce voyage, qui fut celui de l'exploration, devient celui de la redécouverte. Cette terre encore sauvage, et son magnifique fleuve (le deuxième plus grand du monde) ne sont plus à conquérir mais à admirer. Les "indigènes" ne sont plus des barbares à soumettre, mais des amis et des guides. Le film est agrémenté d’un disque entier de bonus, avec d’abord un carnet de voyage, qui est à la fois un prolongement du film, un making-of, et un documentaire sur les tourments d’un réalisateur. Il faut dire que, non contente d’aller tourner dans un pays sous haute surveillance et sur un fleuve impétueux, l’équipe du film y a apporté une caméra digitale haute définition, un pari fou, mais responsable des superbes images que l’on sait, et sur lesquelles on en saura donc plus, Thierry Michel se dévoilant encore dans une longue interview.

La passion du réalisateur pour le Congo (qui occupe la majeure partie de son travail) a sans doute, en partie au moins, à voir avec le rapport très particulier qu’entretien la Belgique avec son ancienne colonie (ce qui n’est pas le cas, par exemple, de l’ancien Congo français, situé juste à l’ouest). Ce rapport entre colons et colonisés est d’ailleurs exploré dans le premier disque du coffret qui offre deux documentaires inédits tournés pour la RTBF au début des années 90. Les derniers Colons dresse un portrait parfois tragique, parfois comique, mais toujours ambigu, des blancs vivant alors au Zaïre, souvent victimes de persécutions. Le Cycle du serpent est lui, un film urbain, une plongée dans les richesses et l’infinie misère de Kinshasa. Le contraste avec le plus naturaliste Congo River est évidemment intéressant. Mais le plus stupéfiant, en avançant dans le temps au fil des galettes de plastique, est de voir un journaliste se transformer en cinéaste.

Enfin, la pièce maîtresse du coffret est sans doute Mobutu, roi du Zaïre. Cette fresque historique choc, composée d’images d’archives et d’entretiens réalisés pour l’occasion, est un témoignage capital pour l’histoire du règne terrifiant de Mobutu, assassin, ami des puissants - y compris en Belgique, où le roi Baudouin et ses gouvernements successifs fermaient négligemment les yeux sur un régime tyrannique. Michel jongle habilement avec un personnage qui semble issu d’une tragédie shakespearienne, par sa démesure, de son apogée à sa chute. Pour les plus passionnés, l’éditeur a eu la très bonne idée de proposer également la série télé issue du film, qui porte sa longueur de 135 à 162 minutes (mais comme c’est une série, vous pouvez faire des pauses, hein!). En bonus, un entretien avec le cinéaste, une introduction au film signée Louis Danvers et une ligne du temps pour retrouver votre chemin dans les dédales de l’histoire.

Ajoutons encore un livret, non signé, mais qu’on soupçonne de la main de Thierry Michel, retraçant l’histoire du pays à travers ses contradictions. Bref, avec cinq DVD dans un coffret très élégant, on tient là une pièce maîtresse de la DVDthèque de tous ceux qui cultivent l’amour du documentaire pour lequel on dit les Belges si doués, et/ou pour l’Afrique noire, tant dans ses  aspects humains qu’historiques.

 


commentaires propulsé par Disqus