Films illustrés par Gwendoline Clossais FacebookTwitter
Webzine
Mars 2016

Robinson Crusoé, une animation à voir en 3D

Keeper - En salles le 9/03

Belgica - En salles le 02/03

BIFFF - 34ème Edition - Dossier

Sorties DVD

et également

Mots-clés : peinture
 

Anna et Vincent de Françoise Levie

"La seule beauté des choses, c'est dans l'art qu'on la trouve."

Nouveau concept du réseau de diffusion alternatif, ERE DOC : faire découvrir un artiste par l'intermédiaire d'un film pour découvrir sa vie et d'une exposition pour découvrir son œuvre. Dans le film de Françoise Levie, c'est l'artiste peintre impressionniste Anna Bloch qui est mise à l'honneur. Une femme, la seule membre du mouvement d'avant-garde Les XX. Et, c'est également Anna Bloch la mécène qui achète l'unique toile de Vincent Van Gogh vendue du vivant du peintre.

L'exposition et la diffusion du film "Anna et Vincent" au Musée Wellington jusque fin mars 2016

 

Anna et Vincent de Françoise LevieRéalisatrice, productrice et auteure belge de documentaires, Françoise Levie retrace, dans Anna et Vincent, la vie d'Anna Bloch qui, un jour, est tombée nez à nez avec des toiles de Vincent Van Gogh. Un coup de foudre entre deux artistes qui partagent le même goût pour la peinture et la même envie : recréer le monde avec des couleurs.

Le film commence à La Louvière en 1906. Anna Bloch, interprétée par Isabelle Jonniaux, observe, scrute la toile de Vincent Van Gogh, La Vigne Rouge, qu'elle a acquise en 1890 au salon des XX aux Beaux-Arts de Bruxelles. Cette toile va la hanter, obnubiler ses pensées et influencer considérablement son travail.

Une voix off, celle d'Anna Bloch, raconte sa vie, ses impressions, ses émotions, sa façon de procéder. Parallèlement, des photos d'archives, des carnets de dessins de l'époque, des peintures originales, des prises de vues réelles qui reconstituent l'atmosphère d'antan.

Anna a entendu parler de Vincent grâce à son frère Eugène qui partage la même passion qu'elle pour la peinture. Leur père, Victor Bloch, patron d'une grosse faïencerie, leur permettra de voler de leurs propres ailes et de s'adonner à la peinture et à la musique, les deux muses favorites d'Anna Bloch.

Choyée et guidée par Isidore Verheyden puis par Théo van Rysselberghe, Anna Bloch n'a eu de cesse de côtoyer les plus grands. Intégrée au groupe des XX à 37 ans, Anna Bloch est la seule femme parmi les membres de ce cercle artistique d'avant-garde avec James Ensor, Félicien Rops, etc. Promouvoir l'art moderne, sortir de l'académisme voilà les objectifs des XX. Les Salons des XX ont reçu Camille Pissarro, Claude Monet, Paul Cézanne, Paul Gauguin, Toulouse Lautrec et ce cher Vincent Van Gogh. Mais Anna Bloch, contrairement à son frère, ne le rencontrera malheureusement jamais.

Tiraillée, Anna Bloch, est parfois désemparée face à la toile de Van Gogh qui trône. Comment a-t-il fait pour créer ces couleurs, ces lumières ? Telles sont les questions qui résonnent inlassablement. Ce docu-fiction retrace donc la vie d'Anna Bloch, mais insiste également sur sa relation ambigüe avec Vincent Van Gogh dont la toile, La Vigne rouge, hante son travail tantôt en stimulant la jeune femme, tantôt en la paralysant. Françoise Levie mêle donc les documents authentiques et les reconstitutions pour tenter de dresser un portrait objectif et poétique de la petite Anna Bloch face à ce maître immense.

commentaires propulsé par Disqus