Cinergie.be

Famille nucléaire de Faustine Crespy

Publié le 01/09/2020 par Grégory Cavinato / Catégorie: Critique

Avec ma mère à la mer

 

Jules (Louka Minnella), un adolescent, est en vacances à la plage avec sa mère (Catherine Grosjean) et son petit frère, dans un camp naturiste. Si sa maman s’exhibe sans la moindre inhibition, Jules, lui, préfère rester habillé, mal à l’aise devant cet étalage gratuit de chair.

La maman de Jules, une femme alcoolique et dépressive, en grand manque d’affection et de reconnaissance, ne cesse de se plaindre d’avoir été abandonnée par son mari. Sans cesse en train de pleurer la dissolution de sa « famille nucléaire », la maman de Jules est perdue dans sa nostalgie et n’est plus que le fantôme de celle qu’elle fut autrefois. Encombrante, étouffante, elle met Jules mal à l’aise, notamment devant ses amis ou lorsqu’elle oublie les limites du camp naturiste et va se promener ailleurs, nue comme un ver. Pourtant, elle regarde son aîné avec des yeux amoureux et ne cesse de le complimenter sur sa beauté, mais elle lui reproche également son côté sérieux et de ne plus jamais mordre la vie à pleines dents, « comme quand il était petit ».

Jules, qui vit les premières heures de son homosexualité, donne son sang pour la collecte et s’éprend de Karim, un infirmier. 

Famille Nucléaire est le portrait délicat d’un adolescent à la découverte de l’amour et le constat de son incapacité à s’épanouir à cause d’une femme bien intentionnée, mais désespérément toxique, incapable de se remettre en question ou de s’adapter à sa nouvelle réalité familiale, s’accrochant désespérément, avec des conséquences néfastes, aux bribes d’un passé prétendument idyllique.

 

En compétition au BSFF :https://bsff.be/programme/edition-2020/competition-nationale/

Tout à propos de: