Cinergie.be

Flash de Barney Frydman

Publié le 20/11/2019 par Fred Arends / Catégorie: Critique

Pour son troisième court-métrage, Barney Frydman, jeune réalisateur bruxellois réalise un hommage au cinéma d’action américain tout en y apportant une sensibilité singulière.

Flash de Barney Frydman

Au cœur d’une unité spéciale d’intervention de la police en cours de mission, les tensions et la fébrilité vont aller crescendo. Le cinéaste monte parallèlement cette séquence à un match de foot entre collègues où se révèlent les inimitiés et les trahisons. Mené à un rythme électrique, cette plongée dans un univers violent et viril fait surtout la place aux échanges de regards, aux sous-entendus et aux non-dits. Car au-delà du prétexte d’un film coup de poing, l’essentiel se joue dans ces passes de regards comme des passes d’armes. Cette mise en scène des œillades est rehaussée par une maîtrise dans la captation des espaces - le laboratoire clandestin, le terrain de foot – renforçant le drame qui se joue jusqu’au final désenchanté.

Malgré quelques afféteries stylistiques, ce court-métrage est une alliance réussie entre cinéma de genre et drame passionné.

Tout à propos de: