Cinergie.be

Lips (Lippen) de Nicole Tegelaar au BIFFF

Publié le 13/04/2021 / Catégorie: Critique

En compétition pour les courts-métrages belges à l’occasion du BIFFF, Lips (Lippen) réalisé par Nicole Tegelaar dépeint les excès d’une recherche de beauté parfaite. Long de quatorze minutes, la réalisatrice nous emmène dans une ambiance empreinte de malaise.

Lips (Lippen) de Nicole Tegelaar au BIFFF

Le malaise est bien présent tout au long de ce court-métrage. Il s’insinue dès les premiers plans, des premiers gros plans....sur des lèvres, sur des yeux, sur des lèvres à nouveau. Le titre prend tout son sens, là où l’obsession s’insinue. La présence du son in commence à nous étouffer. Des soupirs, des respirations, les mains qui caressent des photos et surtout le bruit des lèvres. Qu’on touche, qui se collent entre elles et se décollent. Les couleurs ne sont, elles non plus, pas laissées au hasard. Une prépondérance du blanc et du noir. Et puis du rose que la réalisatrice décline dans toutes ses teintes possibles. Le rose, avec toutefois une large présence d’un rose poudré, dont la douceur tranche avec la violence de la situation. Puis vient le vert, comme un dégoût. Il ponctue le scénario, annonce la suite.

Pourtant rien n’est réellement expliqué au spectateur, on comprend ce qui se passe par des insinuations, par la situation générale. Le malaise du début ne s’évapore jamais, il devient presque inhérent à l’histoire qui nous est racontée. Les regards trahissent, eux aussi, l’obsession éprouvée pour cette partie du corps si particulière. Une envie brûlante d’avoir ce que l’on n’a pas. Un désir ardent, faisant fi des émotions de celle qui possède ce que l’on convoite. Oublier l’autre pour soi, cela ne peut finir que d’une seule manière. En rouge.

Solenne Deineko

Tout à propos de: