Cinergie.be

Life is an eternal swing


Life is an eternal swing
de André Chandelle

Date de sortie : 2015

Pays : Belgique

Genre : documentaire

Production : Fabrikata Film Production, Klas Film

directeur de photographie: Gueo Ivanov
son: Pierre-yves Lavoué
montage: Zorista Kotseva
voix: Harry Anichkin

Synopsis :

Le film portera un regard impressionniste sur dix personnages, dix destins. Ils nous racontent leur histoire, leur vie dans ce pays si particulier, la Bulgarie, l’un des plus méconnus de l’ancien bloc soviétique. Ils sont nés et ont passé leur jeunesse sous le communisme. Ils ont traversé les différentes phases de la transition dite «démocratique» où aux désillusions qui ont suivi l’accès à la liberté se sont ajoutées l’apparition de la Mafia et la confiscation par une partie de l’ancienne élite communiste des ressources de la Nation. Ils font partie d’une génération sacrifiée, qui a vu près de septante pour cent de la jeunesse s’exiler à la recherche d’une vie meilleure privant le pays de ses forces vives. Ils sont des irréductibles qui ont choisi de rester au pays et de se consacrer à leur art envers et contre tout. Ces personnages vont tisser la narration du film et en seront le cœur et la chair. Ces irréductibles sont les chanteuses et musiciens du groupe de swing Sentimental swingers. 

L'équipe belge

Nos autres articles liés

Mon père des jours impairs