Films illustrés par Gwendoline Clossais FacebookTwitter
Webzine
Décembre 2005
01/12/2005
Mots-clés : film dessiné,
 

Sortie de clown de Nabil Ben Yadir

Illustration de Gwendoline Clossais

Prix du Public, Prix de la meilleure interprétation et Prix « La deux - Tout Court » à Média 10/10

Raymond Devos dit dans un de ses sketches que sous son maquillage, il y a deux énormes paupières blanches ; sous son nez en carton-pâte, un nez rouge ; cachés sous ses chaussures taille 43 d’énormes godillots qui terminent une combinaison rose bonbon, elle-même camouflée par un costume impeccable et une cravate de circonstance.

Le clown est un ensemble de fards et de farces censés faire rire. Chaque geste, chaque intention est mesuré, soigneusement préparé. Il est cascadeur, jongleur, agile, facétieux, tendre… Comment rester tout cela à la fois lorsqu’en dehors du cirque, où on le côtoie en général, il essaie de divertir de jeunes enfants malades ? Combattant la sinistrose du couloir d’un hôpital où se succèdent les chambres qui, d’un instant à l’autre, sembleront revivre, le clown se prépare devant chaque porte, s’élance presque pour se donner du courage et refait maintes fois ses gestes précisément étudiés pour que les visages s’éclairent. A la chambre 237, sous ses deux grandes paupières blanches, le clown cache mal ses yeux tristes ; sous son nez rouge, sa tenue excentrique et ses looongues chaussures, il a gardé sa fragilité d’homme ordinaire. Employé à la morgue, il occupe ses temps libres à faire sourire ou rire mais ici le clown ne peut que se retirer devant le silence de l’enfant en face de lui. Alors que faire ?


commentaires propulsé par Disqus