Cinergie.be

Roues Libres de Jacinthe Folon

Publié le 06/04/2018 par Malko Douglas Tolley / Catégorie: Critique

Le court-métrage d’animation Roues Libres (2017) de Jacinthe Folon a reçu un accueil chaleureux lors de l’édition 2018 du Festival Anima de Bruxelles. Si certains se sont régalés de l’humour décalé de cette production de l’Atelier de la Cambre, d’autres n'ont pas compris le second degré de cette réalisatrice et ont fustigé ce pamphlet anti-cycliste après la projection.

Dès les premiers instants du film qui dure un peu plus de trois minutes, la voix off de Benoît Marissal donne le ton : « Citadins, Citadines, après la peste noire, le choléra et la grippe espagnole, un nouveau fléau venu du Nord s’abat sur nos villes. Son nom ? Le vélo ! » S’ensuit une série de séquences mettant en scène toutes les critiques les plus virulentes adressées aux deux roues par les automobilistes et les piétons.

Comme la réalisatrice nous l’a confirmé, il s’agit bien de deuxième degré et son message vise à faire la promotion du vélo en ville. Ses dessins aux couleurs pastel et l’animation bon enfant reprennent tous les critiques et les clichés auxquels les cyclistes doivent régulièrement faire face en ville ! Des livreurs à vélo en passant par les Eddy Merckx en herbe sans oublier les bobos à deux roues, personne n’échappe à l'humour caustique de Jacinthe Folon. La technique utilisée est le digital cut-out (papier découpé animé sur ordinateur). Les textures ont été créées préalablement à la main.

Une chose est certaine, si la dérision de Jacinthe ne fera pas rire tout le monde, sa belgitude et son humour grinçant feront mouche auprès des esprits plus enclins à l’auto-dérision. Son Roues Libres fait du bien et mérite vraiment d'être diffusé à une audience plus large. L'humour n'est-il pas le meilleur moyen de dénoncer l'intolérance et de pousser certains à se remettre en question ?

Tout à propos de: