Cinergie.be

Madame Edouard


Madame Edouard

Titre original : Madame Edouard

Date de sortie : 2005

Pays : Belgique

Genre : fiction

Durée : 110'

Format : 1.66

Madame Edouard
35mm, couleur, 95' Scén. et réal. Nadine Monfils. Condeiller artistique : Jean-Pierre Jeunet. Image : Luc Drion, Son : Didier Codoul, Mus. Bénabar. Mont. Isabelle Proust. Mixage : Fancisco Piposco. Int. : Michel Blanc, Didier Bourdon : Madame Edouard, Josiane Balasko, Annie Cordy, Dominique Lavenant, Olivier Broche, Rufus, Bouli Lanners. Prod. Artèmis Production, Samsa films, Noé Production., RTL-TVI ;, France 2 et la participation de TPS Star et du Fonds National de soutien à la production Audiovisuelle du Grand-Duché de Luxembourg.

Synopsis :

A Bruxelles, on découvre des cadavres de jeunes femmes, ensevelies derrières des tombes de peintres célèbres... A chacune d'elles, il manque l'avant-bras droit. De fil en aiguille, le commissaire Léon, dont la passion secrète est le tricot, dénoue les intrigues de cette sombre histoire, avec au coeur de cette affaire : Madame Edouard, le travelo-ménagère du bistrot"A la Mort Subite", où l'on rencontre une faune haute en couleur.
Tous ces personnages drôles et humains, évoluent dans un univers baroque et déjanté, teinté d'humour noir. Ancré dans les racines belges, donc "décalé". Le quartier des Marolles est un endroit unique en ce sens qu'on y trouve encore de gens vrais. Comme à Montmatre, coté Lepic-Abbesses. Même faune, même folie. Mais en plus coloré car la belgique a quelque chose de particulier; un humour et une tendresse qui viennent des gens du Nord parce que n'ayant pas de soleil dehors, il l'ont mis dans leur coeur. Un mystère aussi, resté dans la "boite à pandore" de Magritte...et une rage de vivre qui navigue entre Brel et Arno, portée par les derniers marins de comptoir qui épluchent leurs rêves à cinq heures du matin, devant une gueuze Mort Subite, ayant raté le dernier tram.

L'équipe belge