Cinergie.be

Yves Hanchar

Yves Hanchar

Métier : Réalisateur

Adresse : 32, avenue Louis Bertrand

Ville : 1030 Bruxelles

Pays : Belgique

Tél : +32 2 241 15 13

Fax : +32 2 241 15 13

Email : Cliquez ici

Galerie photos

Filmographie

Route 66

Route 66

documentaire
2018
 
Sans rancune

Sans rancune

fiction
2009
 
En Vacances

En Vacances

fiction
2001
 
La partie d'échecs

La partie d'échecs

Fiction
1994
 

Sans rancune 2009

Organismes liés à cette personne

Le déclic...

Yves Hanchar

L'oeuvre d'un photographe un peu fou

Cela remonte à l'enfance. Sur les trottoirs de la rue Royale, j'avais trouvé un bout de rouleau de pellicule 35mm, échappé probablement d'une poubelle d'une des nombreuses maisons de distribution qui bordent cette artère. Je n'avais alors jamais été au cinéma et je ne connaissais rien à la technique cinématographique. Au premier coup d'oeil, je crus qu'il s'agissait d'une suite de diapositives comme en faisait mon père, l'oeuvre d'un photographe un peu fou qui aurait fait un bon millier de fois les mêmes clichés : un gros plan sur un visage de femme effrayée, suivi d'un plan général où l'on voyait une forêt baignée de brume où cavalaient des chevaux, je collai la pellicule contre la vitre de ma chambre. On m'informa qu'il s'agissait d'une pellicule de cinéma. Je me rappelle alors avoir considéré cet objet comme quelque chose de très précieux, de très rare. J'ignorais que l'on puisse faire des copies d'un film, j'étais donc le seul dépositaire de ces deux plans. Posséder ces images avait quelque chose d'illégal, d'impudique. Le moment de crainte de cette femme inconnue m'appartenait et aussi ces arbres et leur mystère. Il y avait une phrase en sous-titre, une sentence banale du genre : "Où est-il ?" qui excitait beaucoup mon imagination. Et encore une étrange bande latérale ondulante, à quoi pouvait-elle bien servir ? J'inspectai les différences entre les photogrammes, les clignements d'yeux de la comédienne, la galopade des chevaux et tentai de recréer mentalement le mouvement que cela devait décrire.
J'ai jeté cette copie lorsque j'ai réalisé mon premier film. J'ignore de quelle oeuvre elle provenait, l'actrice m'était inconnue et l'extrait devait durer moins d'une minute. Mais en admettant qu'un jour je voie ce film, je reconnaîtrais ce fétiche à coup sûr.

Yves Hanchar

Nos autres articles liés