Cinergie.be

Simbiosis Carnal de Rocío Alvarez

Publié le 03/04/2018 par Fred Arends / Catégorie: Critique

En dix minutes de pur délice d'humour féministe, Rocío Alvarez rythme l'histoire oppressée de la sexualité des femmes, des rôles sociaux passifs que la domination masculine leur a attribués ainsi que des rapports hommes-femmes. Graphiquement surprenant, riche de mille idées percutantes et drôles, ce court-métrage présenté au dernier festival Anima et récompensé du prix Cinergie et du Grand Prix du Meilleur Court Métrage de la Fédération Wallonie-Bruxelles, est entièrement porté par l'idée de la métamorphose et du changement constant, de la fusion et du détachement, de l'animalité et de la dualité.

Dès le générique, les formes abstraites et géométriques s'entrechoquent, explosent ; seules les couleurs bleu et rose domineront, se troublant parfois lors de mélanges organiques. L'ironie, le rythme cadencé et porté par l'excellente musique de Why the Eye marquent une première partie où l'idéal d'une sexualité « primitive » est cadenassée par les clochers et les tapis des religions. Les rapports femmes-hommes figés dans des normes étriquées sont joyeusement dépeints par la fluidité du trait, ses possibilités infinies de transformation et ses capacités de créer le rire. Des années 50' à la période hippie, la réalisatrice retrace ces rapports de domination avec force et volonté de résistance. C'est aussi la critique hilarante des rapports de couple à l'heure de l’auto-centrisme induit par les réseaux sociaux et les nouvelles normes corporelles et sexuelles.

La seconde partie est une magnifique proposition de rapports hommes-femmes nouveaux, pacifiés, joyeux. Portée par la musique adoucie de Flying Chairs à nouveau en « symbiose » avec l'inventivité de l'animation, l'animalité y est toujours présente, poétique et symbole d'une sexualité débarrassée des tabous et pour le moins orgasmique.

 

 

Tout à propos de: