Cinergie.be

Pure Fiction

Pure Fiction

Titre original : Pure Fiction

de Marian Handwerker

Date de sortie : 1998

Pays : Belgique

Genre : fiction

Durée : 100'

Format : 1.66

Site web: Cliquez ici

Montage son : Philippe Bluard
Décors : Jean de Vuyts
Musique : Jean-Philippe Ruelle
Maquillage : Rachel Beeckmans
Coiffure : Carole Henrotin
Producteur : Tikoun
Interprètes : Michel Kartchevsky, Patrick Gossens, Jacques De Bock, Yves Degen, Raymond Avenière, Michel de Warzee, Jean-Charles Hautera.

Synopsis :

Inspiré des faits d'actualité qui ont bouleversé la Belgique après l'assassinat et le viol d'enfants, Pure fiction retrace la vie quotidienne de deux personnage inquiétants - Johnny et Eddie - qui sévissent dans la région de Charleroi. Ils violent, volent, enlèvent, filment et vendent ce qu'on leur commande. Cécile, une des jeunes victimes de Johnny, est doublement brisée à la fois par les sévices qu'elle a subis et par l'absence de réparation devant la justice. Elle reconnaît la voix de son agresseur et le suit pour faire vengeance. Un magistrat impuissant, un policier négligent, un curé impliqué permettant à un réseau pédophile de s'offrir un jardin maudit qu'approvisionne Johnny aidé par son complice Eddie, le camé. Les caractères sont trempés et ce n'est certes pas le seul mérite de ce film de nous introduire dans le quotidien de ces personnages pour nous faire comprendre leurs implacanles agissements. Ils suscitent en nous une émotion violente car la réalité n'est pas loin. Dans une telle société, où est l'espoir? Tout semble régi par des règles tronquées et inconnues de beaucoup. Et puis enfin, il y a l'espoir que fait naître sa confession confiée à une journaliste survivante. On se demande avec effroi si sans elle la démocratie ne serait pas étouffée. Il n'y  a plus qu'elle pour parler...

 

 

 

Galerie photos

L'équipe belge