Cinergie.be

Luc Jabon

Luc Jabon

Métier : Réalisateur, Scénariste

Adresse : 100, rue du Tilleul

Ville : 1640 Rhode-Saint-Genèse

Pays : Belgique

Tél : +32 2 512 02 99

Fax : +32 2 512 02 99

GSM : +32 475 91 77 58

Email : Cliquez ici

Galerie photos

Filmographie

Bruxelles-Brussel, une traversée urbaine

Bruxelles-Brussel, une traversée urbaine

documentaire
2019
 
Au-delà des mots, le cinéma de Joachim Lafosse

Au-delà des mots, le cinéma de Joachim Lafosse

documentaire
2017
 
Les Survivants

Les Survivants

fiction
2016
 
I Don’t Belong Anywhere

I Don’t Belong Anywhere

documentaire
2015
 
L'Age de raison, le cinéma des frères Dardenne

L'Age de raison, le cinéma des frères Dardenne

documentaire
2013
 
L'Homme de sable, le cinéma de Thierry Michel

L'Homme de sable, le cinéma de Thierry Michel

documentaire
2013
 
La Douceur de vivre

La Douceur de vivre

fiction
2012
 
On the Road Again

On the Road Again

documentaire
2011
 
La Chanteuse de Tango

La Chanteuse de Tango

fiction
2010
 
Avec le temps...

Avec le temps...

fiction
2006
 
La Vie d'un lecteur au temps de la fin du livre

La Vie d'un lecteur au temps de la fin du livre

documentaire
2004
 
Les monos : Force 2

Les monos : Force 2

fiction
2001
 
Une Sirène dans la nuit

Une Sirène dans la nuit

fiction
1999
 
Pure Fiction

Pure Fiction

fiction
1998
 
Une chambre pour la nuit

Une chambre pour la nuit

fiction
1996
 
Marie

Marie

fiction
1993
 
Auschwitz, un voyage d'affaires

Auschwitz, un voyage d'affaires

docu-fiction
1991
 
Le Maître de musique

Le Maître de musique

fiction
1988
 
Le voyage d'hiver

Le voyage d'hiver

fiction
1983
 

Organismes liés à cette personne

Le déclic...

Luc Jabon

Menkao
Les matitis. Les serpents. Les bambous. La brousse. A 120 km de Léo, au milieu des années 50, sur le plateau des Bateke, Menkao. Derrière la maison, il y a un profond ravin, aussi silencieux le jour que bruyant la nuit. Les animaux de la jungle viennent s'abreuver à la rivière avant de s'entre-dévorer. Dans la grande case où il célèbre la messe du dimanche, Paul, le missionnaire de Scheut, apporte, outre ses objets liturgiques, un projecteur 16 mm sonore. Mon père et son ami Ansaldi installent le groupe électrogène. A la tombée de la nuit, à 18h30, la grande case est à nouveau bourrée de monde. Beaucoup d'enfants, assis sur n'importe quoi. Quelques faces blanches au milieu de la foule noire. De grands yeux illuminés par l'écran. Applaudissements nourris à la fin de la projection. Commentaires bruyants. Glissements soyeux. Le public disparaît dans l'obscurité profonde de la brousse. Le père Paul, avec sa barbe à la Léopold II, nous apporte dans la même case la parole de Dieu et les images du monde. Quelle parole ? Quelles images ? Plus personne ne le sait. J'ai peur à cinq ans, ça je le sais. Peur de presque tout. J'aime la peur. Tout est confus, maintenant. La messe, le cinéma, le sexe imberbe de ma petite voisine, les lianes, la moambe sur la terrasse, les colonnes de fourmis rouges brûlées par le pétrole. Un dimanche, pourtant, assis sur une caisse devant l'écran, j'ai dû me retourner. Voilà comment ça commence. On se retourne. Il y a la lumière aveuglante du projecteur. La barbe crasseuse et brillante que gratte le missionnaire. Mes parents, ma soeur et une centaine de visages sur lesquels alternent ou s'enchaînent l'immense variété des expressions humaines. Rires, perplexité, désir, colère, dégoût, étonnement... Celui qui se retourne, un jour, se lève. Il se dirige vers le fond, passe derrière la lumière, cherchant à découvrir le secret du spectacle projeté. Hors de la grande case, il n'y a que la nuit noire devant l'enfant. Et revient alors sa terreur ancestrale de la jungle qui se fiche de l'existence car elle ne "comprend" que les rapports de force. Pourtant, cette nuit-là, même la nature semble attendre la fin du film. L'enfant est revenu à côté du père Paul, derrière le projecteur. Entre la nuit qui est dans son dos et les dos nus qui sont devant lui (il fait très chaud), l'enfant trouve cette place étroite, précaire où le temps paraît suspendu. Pour la première fois, il se raconte ce qu'il voit. Qu'est-ce que c'est que ça ? Un mouvement du cou, qu'un bête torticolis aurait aboli, à la projection d'un film oublié, au milieu de la brousse coloniale... un pareil "événement" (si tant est qu'il ne relève pas lui-même d'une fiction) pourrait faire naître un désir de scénariste et décider de l'avenir d'une vie ?! Une image perdue, un geste dérisoire, une parole inconnue, un mirage, une énigme irrésolue, un désir secret offrent au chasseur d'ombre le sens.

Luc Jabon

Nos autres articles liés

Festival de cinéma En ville !
On the road again à 22h50 sur La Une
La Cinémathèque de la Fédération Wallonie-Bruxelles fête ses 70 ans.
Les Survivants de Luc Jabon
Rencontre avec Luc Jabon pour la sortie de son film Les Survivants
I Don’t belong anywhere : le cinéma de Chantal Akerman
Nous venons d'apprendre le décès de Chantal Akerman
I Don’t Belong Anywhere : le cinéma de Chantal Akerman
Deux premiers longs belges pour la 19ème session Wallimage/ Bruxellimage
Soirée DUO dans le cadre du cycle Jacqueline Pierreux à la CINEMATEK
Deux jours, une nuit de Luc et Jean-Pierre Dardenne + L'âge de raison, le cinéma des frères Dardenne d'Alain Marcoen et Luc Jabon
L'Age de raison par Alain Marcoen et Luc Jabon
Entretien avec Jose Luis Peñafuerte
On the Road again de Benoît Mariage
La Cantante de Tango de Diego Martinez-Vignatti
La Cantante de tango de Diego Martinez  Vignatti
Le Maître de Musique de Gérard Corbiau
Eugenia Ramirez Miori et Diego Martinez Vignatti
La Cantante de tango de Diego Martinez Vignatti
Tax Shelter, quatre ans d'existence. Le point avec Patrick Quinet et Luc Jabon
Luc Jabon et Marian Handwerker : Avec le temps...
Portrait de Philippe Volter
La vie d'un lecteur au temps de la fin du livre de Luc Jabon
Pro Spere, ARPFdoc et l'UPFF : Refinancement du budget de la Commission de sélection
Création de PRO SPERE
Info Collectif 2001
Frédéric Young à propos des buts de Pro-Spere
Force 2
Force 2
01/11/2000, Tournage
Une sirène dans la nuit de Luc Boland
Pure Fiction de Marian Handwerker
Pure Fiction (ex-Behemoth) de Marian Handwerker