Cinergie.be

Christophe Van Rompaey et Alexandra Lamy tournent Vincent en het einde van de wereld

Publié le 16/04/2015 par / Catégorie: Brève archivée

Le réalisateur flamand Christophe Van Rompaey a confié à Alexandra Lamy le rôle féminin principal de son nouveau film, Vincent en het einde van de wereld

Christophe Van Rompaey et Alexandra Lamy tournent Vincent en het einde van de wereld

Le réalisateur flamand Christophe Van Rompaey a confié à Alexandra Lamy le rôle féminin principal de son nouveau film, Vincent en het einde van de wereld

Vincent en het einde van de wereld raconte l’histoire d’un jeune garçon de 17 ans, activiste écologiste, prêt à mettre sa vie en jeu pour lutter pour la bonne cause. Mais sur sa route, il croise sa tante un peu fantasque qui va tout faire pour lui redonner un peu d’espoir. On n’en sait pas beaucoup plus du script, qui est décrit comme un road movie plutôt comique. Il a été écrit par Jean-Claude Van Rijckeghem, à qui l’on doit également Aanrijding in Moscou, le premier film de Van Rompaey, mais aussi Brasserie Romantiek, Adem, Meisjes ou Man zkt vrouw.
C’est donc sur Alexandra Lamy que Van Rompaey a jeté son dévolu pour incarner la tante francophone un peu exubérante. L’actrice française poursuit ainsi une filmographie éclectique, entre films populaires (comme le récent Bis avec Kad Merad et Franck Dubosc, ou L’Oncle Charles, le dernier film d’Etienne Chatilliez) et films d’auteur (on se souvient notamment de J’enrage de son absence de Sandrine Bonnaire, ou Ricky de François Ozon). A ses côtés, on retrouve Barbara Sarafian, révélée par Aanrijding in Moscou, Gert Van Rampelberg, que l’on verra début mai dans La Tierra Roja de Diego Martinez Vignatti, et dans le rôle titre de Vincent, Spencer Bogaert, que l’on a découvert dans Labyrinthus.
Le tournage, qui a commencé début avril à Ostende, est prévu pour près de 40 jours, de la côte belge au Sud de la France. Derrière la caméra, on retrouve David Williamson, le jeune chef opérateur qui monte à qui l’on doit récemment I’m the Same, I’m Another de Caroline Strubbe, et Melody de Bernard Bellefroid.
A la production, on retrouve Jean-Claude Van Rijckeghem, et sa partenaire au sein de la société A Private View, Dries Phlypo. Le film sera coproduit en France par Les Films de la Croisade.

Aurore Engelen

Cineuropa.org

Tout à propos de: