Cinergie.be

Fenêtre sur Docs : Les Mains libres de Jérôme Laffont

Publié le 19/04/2018 / Catégorie: Brève archivée

Ce vendredi 20 avril 2018 à 12h30, venez (re)découvrir à la Maison de la Francité le film Les mains Libres de Jérôme Laffont, présent pour l'occasion.

Fenêtre sur Docs : Les Mains libres de Jérôme Laffont

L’œuvre du graveur, peintre et illustrateur belge Frans Masereel est à redécouvrir en ces temps troublés qui sont les nôtres. Le réalisateur Frans Buyens nous l’avait fait connaître avec ses entretiens filmés en 1969, d’une grande connivence avec l’artiste et l’homme, ses valeurs qui illustraient, à travers ses convictions pacifistes, un désir de paix universelle, une conception de l’art à la portée de chacun. Jérôme Laffont prend aujourd’hui le relais à travers son beau film Les mains libres. Il a pris le parti de n’utiliser que les gravures de l’artiste pour en tracer le portrait. L'œuvre de Masereel aborde des thèmes contemporains tel que la crise ou la peur de la guerre. C'est un être d’une sensibilité extraordinaire, tout le temps tiraillé entre une espèce d’optimisme de la pensée, proche des idées anarcho-syndicalistes, et d'un pessimisme très profond. On peut y percevoir cette dualité dans le noir et blanc de ses gravures. 
Le réalisateur s'explique quant à sa fascination pour le travail de l'artiste : "Cette pratique de la gravure pose un geste social et politique parce qu’elle permet de s’adresser à un très grand nombre d’êtres humains, de sortir l’art des musées. C'était la grande préoccupation, non seulement de Masereel, mais aussi d’autres artistes contemporains."

Tout à propos de: