Cinergie.be

French Kissing Tooth Fairy de Aline Boyen

Publié le 31/08/2020 par Grégory Cavinato / Catégorie: Critique

Génération perdue

 

Maxime (Zinte Coekaerts), 15 ans, est une adolescente qui évolue au sein d’une bande d’amis très portés sur le sexe, notamment sa meilleure amie de toujours, Giulia (Leila Mercken), qui passe son temps à adopter des comportements provocants, notamment en envoyant des photos et vidéos d’elle dénudée à différents garçons, un comportement que les jeunes appellent désormais le « sexting ». Maxime, elle, est complexée par son nouvel appareil dentaire. Un jour, probablement un peu jalouse de l’aura sexuelle de sa BFF, elle se laisse filmer en train de faire l’amour avec Jules, son petit-ami, et Neils, le petit-ami de Giulia, sans montrer le moindre remord. Furieuse lorsqu’elle apprend cette trahison inattendue, Giulia poste la vidéo sur internet et le scandale éclate.
Entre-temps, la petite sœur de Maxime, Bella (Anneloes Knaepen), qui n’est encore qu’une enfant, est en train de perdre une dent qui la fait souffrir. Mais elle se rend également compte que le comportement de sa grande sœur, qui n’a presque plus jamais de temps à lui consacrer, a changé du tout au tout. Et pour la fillette, la tentation d’imiter son aînée est grande…

French Kissing Tooth Fairy fait le triste et inquiétant portrait de cette génération de jeunes adolescents rivés à leur smartphone 24h/24, qui apprennent les choses du sexe et de l’amour sur les réseaux sociaux et les sites pornographiques, au point de tout amalgamer, de tout mélanger, de tout vouloir copier, sans guide, incapables de distinguer cause et effet, pouvoir et responsabilité. Certes, l’amour et le sexe ont toujours été des sujets compliqués, toutes générations confondues, mais, pour ces jeunes de 15 ou 16 ans, l’amitié, la confiance, les sentiments, la pudeur, la civilité, le respect et les limites ne semblent plus compter. Seules la performance, la glorification personnelle et les apparences importent. Maxime ne se rend compte de son erreur qu’une fois la vidéo scandaleuse partagée sur le net, avec toutes les conséquences dramatiques que cela risque de lui amener dans l’avenir. Mais la jeune femme égocentrique ne semble pas comprendre que c’est sa trahison qui l’a amenée à sa perte. Car Maxime fait partie d’une génération privilégiée qui ne pense pas aux conséquences de ses actes, seulement au plaisir immédiat et à la sacro-sainte image que l’on projette.

 

En compétition au BSFF :https://bsff.be/programme/edition-2020/competition-nationale/

Tout à propos de: