Cinergie.be

Le Lion belge de Nimetulla Parlaku

Publié le 05/09/2019 par Marine Bernard / Catégorie: Critique
Le Lion belge de Nimetulla Parlaku

Au pied des marches d’un kiosque bruxellois, deux amis échangent quelques mots sur un fait divers saugrenu. Soudain, une sonnerie de téléphone portable posé devant eux, retentit. Un peu surpris, l’un d’eux le saisit, décroche d’une main mal assurée et écoute attentivement son interlocuteur. L’image bascule vers le noir et blanc, figeant l’échange téléphonique dans une curieuse intemporalité. De la même manière que les deux protagonistes, nous sommes propulsés dans une aventure qui nous dépasse. En échange d’une belle somme d’argent, ils sont chargés de trouver un lion vivant pour satisfaire l’énième caprice d’un quinquagénaire à moitié fou, obsédé par les armes fabriquées en Afrique. Évoquant la force, la puissance et l’indépendance de l’Etat belge, il est persuadé que le lion est une figure incontournable qu’il convient d’avoir en trophée chez soi. Malhabiles, les deux amis se lancent à tâtons dans cette mission délirante et sillonnent les rues de Bruxelles à la recherche de la moindre piste. Leur pérégrination devient rapidement un dédale de difficultés qui sera ponctué par des réminiscences du passé colonial belge et une multitude de rencontres cocasses.

Le Lion belge apparaît comme une fable anticolonialiste teintée d’humour et d’ironie. Par le biais de la voix off, Nimetulla Parlaku nous replonge dans l’histoire de la Belgique, au moment où elle quitte la Fédération des Provinces Unies pour devenir indépendante. Il souligne la nécessité de ce pays aux frontières fraîchement définies, de se lancer dans de multiples missions coloniales pour s’enrichir et assouvir sa soif d’impérialisme. Le réalisateur pose un contexte pour mieux le déconstruire. D’un bout à l’autre, il pousse à l’extrême l’absurdité de la situation que vivent les deux protagonistes, bouleverse les rapports de pouvoir, se moque des stéréotypes et modifie les codes de communication. En prenant cette direction, il entend remettre en cause les principes et les modalités du système colonial dont les conséquences socio-économiques font encore écho actuellement.

Tout à propos de: