Cinergie.be

Ma voix t’accompagnera de Bruno Tracq

Publié le 16/09/2020 par Marine Bernard / Catégorie: Critique

Ma voix t’accompagnera est un documentaire sur l’hypnose chirurgicale réalisé par Bruno Tracq, un professionnel du cinéma aux multiples casquettes. Diplômé de l’INSAS en 2006, il collabore depuis sur des projets à Bruxelles et à Paris comme réalisateur, monteur et producteur.

Basée sur un phénomène naturel, l’hypnose est un outil thérapeutique qui permet d’éloigner une personne de situations désagréables en envoyant son esprit ailleurs. Loin d’être une technique récente, elle est actuellement en pleine évolution et est davantage utilisée dans les institutions de soins, tant par les médecins que par le personnel para médical. Pour aborder ce sujet captivant, Bruno Tracq a choisi de suivre de près le quotidien de deux anesthésistes, Fabienne Roelants et Christine Watremez. Médecins aux Cliniques Saint-Luc de Bruxelles, elles sont largement reconnues dans le secteur pour leur pratique de l’hypnose lors de chirurgies dites « de surface » ou « de paroi ». 

Dès la première image, nous sommes emmenés dans les méandres d’un lieu imaginaire dont nous suivons la lente progression par l’intermédiaire de la voix douce et rassurante de Fabienne Roelants. Nous en sortons assez rapidement pour suivre la préparation des deux spécialistes avant d’aller rejoindre leur patient. La voix de Fabienne Roelants nous accompagne en fond sonore. Afin d’appréhender toute procédure médicale, les deux spécialistes invitent le patient à penser à un ailleurs où il se sentira en sécurité. Au creux de son oreille, elles l’aident à activer des ressources internes afin qu’il atteigne une certaine plénitude et un confort durable. Elles l’accompagnent avant, pendant et après chaque intervention.

 

Par le biais de techniques de focalisation, Fabienne Roelants et Christine Watremez parviennent vraiment à éloigner leurs patients de la douleur. Plongé dans un bien-être momentané, chaque patient quitte le bloc opératoire pour se promener dans le désert, pour frôler l’eau de la mer avec ses pieds ou pour se perdre dans un coucher de soleil. Loin d’être dans un état de sommeil, il reste actif durant tout le processus. En utilisant cette pratique, il est fort probable que le patient récupère plus facilement ses aptitudes physiques et mentales après l’opération que s’il avait été sous anesthésie. En fait, l’hypnose apporte une pause nécessaire dans le flux incessant et trépidant qui caractérise le bloc opératoire et corrobore l’importance du lien entre le patient et le médecin. 

 

Ma voix t’accompagnera nous offre une autre réalité sur la relation patient-médecin en milieu hospitalier. Dépendante de l’urgence des interventions médicales, cette relation nous paraît souvent déshumanisée et fragile. À travers ce documentaire, le réalisateur nous prouve qu’il peut exister une relation de proximité et de confiance entre le patient et son médecin et qu’elle peut être ténue. D’un bout à l’autre, le réalisateur renforce cette idée en optant davantage pour des plans serrés. Nous expérimentons pleinement les bienfaits de cette relation. Parallèlement, il nous propulse dans un ailleurs en insérant des courtes séquences de lieux imaginaires accompagnées des voix des deux protagonistes et de sons apaisants.
Ma voix t’accompagnera apparaît véritablement comme un voyage immersif dont nous ne voulons manquer aucune étape.  

Tout à propos de: