Cinergie.be

De Premier, itinéraire d’un succès annoncé

Publié le 09/11/2016 par / Catégorie: Brève archivée

Champion incontestable du box-office flamand, Erik Van Looy sortait la semaine dernier son nouveau long métrage, De Premier, avec Koen de Bauw en premier ministre sous pression.

De Premier, itinéraire d’un succès annoncé

Mercredi dernier sortait en Belgique De Premier, le sixième long métrage d’Erik Van Looy, habitué des succès fulgurants au box-office flamand depuis plus de 10 ans. Avec ce nouveau film, Van Looy frappe fort, puisqu’il met en scène rien moins que le premier ministre belge, confronté à une mystérieuse organisation criminelle qui le menace d’exécuter sa famille si lui-même n’assassine pas la Présidente des Etats-Unis. Face à ce dilemme moral (plus que politique d’ailleurs), Koen De Bauw ne se résigne bien sûr jamais, et tente tout ce qui est en son pouvoir pour déjouer les plans des terroristes tout en épargnant sa famille. Si le fond n’est guère plus développé que l’argument à la base du film exposé ci-dessus, Van Looy s’en donne à cœur joie sur la forme, notamment dans le choix des décors, tous plus spectaculaires les uns que les autres. Il met d’ailleurs Bruxelles largement à l’honneur en situant une large partie du récit dans le majestueux Palais du Cinquantenaire. Durant près de deux heures, le premier ministre court, sue, doute, tremble, tandis que les méchants rivalisent de cynisme, de cruauté et de sadisme.

Sans surprise, le film a attiré plus de 130.000 spectateurs pour sa première semaine d’exploitation, alors qu’il était visible dans de (très) nombreuses salles du groupe Kinepolis, qui distribue d’ailleurs le film (uniquement en Flandre et à Bruxelles d’ailleurs). C’est moins bien que Loft (2008) d’Erik Van Looy lui-même, record absolu du cinéma belge avec 165.000 entrées en première semaine, et plus de 1.150.000 en bout de course, mais bien mieux que De Zaak Alzheimer, autre grand succès du cinéaste. Si le film précédent du cinéaste, The Loft, un remake tourné aux Etats-Unis de son propre film, a un peu déçu sur la forme et sur les résultats, gageons que De Premier devrait célébrer les retrouvailles de Van Looy et son public.

De Premier est produit par FBO, la société créée par Hilde De Laere, et coproduit avec Woestijnvis et Mill Street Films. Le film est soutenu par le VAF et Screen Flanders.

Aurore Engelen
www.cineuropa.org

 

Tout à propos de: