Cinergie.be

Programmation Fenêtre sur Docs : Francisco de Goya : la Festa Di Sant'isidoro & I Disastri della guerra

Publié le 12/01/2018 / Catégorie: Brève

Le Centre du Film sur l'art, La Maison de la francité et Cinergie vous présente la sélection des documentaires qui seront projetés dans le cadre de Fenêtre sur Docs. Cette année 2018 s'ouvre donc avec le Film de Luciano Emmer, FRANCISCO DE GOYA : LA FESTA DI SANT'ISIDORO & I DISASTRI DELLA GUERRA et une deuxième projection FRANCISCO GOYA, GOYA OU LA LUCIDITE un film de de Jean-Paul Fargier.
Rendez-vous le vendredi 19 janvier 2018 à 12h30 à la Maison de la Francité, 18 rue Joseph II à Bruxelles. 

Programmation Fenêtre sur Docs : Francisco de Goya : la Festa Di Sant'isidoro & I Disastri della guerra

FRANCISCO DE GOYA : LA FESTA DI SANT'ISIDORO & I DISASTRI DELLA GUERRA
Les Désastres de la guerre (en espagnol : Los Desastros de la guerra) est une série de 82 gravures réalisées entre 1810 et 1815 par le peintre et graveur espagnol Francisco de Goya (1746-1828). Il raconte le martyre du peuple espagnol lors de l'invasion napoléonienne. La fête de Sant'Isidoro évoque le climat en Espagne au XVIII siècle. 

Luciano Emmer (1918-2009) est un auteur de nombreux documentaires sur l'art dont il fut un pionnier dès le début des années 40. Il est aussi réalisateur de films de fictions à partir de 1950. Ses collaborations avec les plus grandes signatures du cinéma italien (Sergio Amidéi, Pier Paolo Pasolini), ses rencontres décisives (Henri Langlois, Jean Cocteau, Pablo Picasso), ses audaces (il est l'inventeur de la publicité télévisée en Italie), sa grande culture, en font un cinéaste atypique et rendent son témoignage d'autant plus précieux que le succès l'a souvent fui et qu'il reste méconnu. 

FRANCISCO GOYA, GOYA OU LA LUCIDITE Un film de Jean-Paul Fargier plus proche du Didactisme que de l'expérimental. Si la structure et la facture sont très classiques avec un suivi biographique précis et un parcours/catalogue souvent en plan fixe de ses tableaux majeurs, ce balayage très "histoire de l'art" est ranimé par une interrogation majeure : Pourquoi et quand Goya , peintre de la chambre du roi, portraitiste de la cour et de la noblesse, faiseur de cartons de tapisserie pleins de couleur et de fraicheur, de bonheur et de vie privilégiée est devenu ce témoin féroce des "désastres de la guerre", des injustices de la société, des horreurs de l'inquisition, bref cet artiste sombre et violent, témoin implacable des atrocités de son temps et initiateur de la peinture moderne. 

Tout à propos de: