Cinergie.be

T'es morte Hélène de Michiel Blanchard

Publié le 19/02/2021 par Fred Arends / Catégorie: Critique

Pour son cinquième court-métrage, Michiel Blanchard propose une drôle et terrifiante comédie romantique post-mortem qui lui a valu le Grand Prix du court-métrage au dernier festival de Gerardmer.

T'es morte Hélène de Michiel Blanchard

Hélène et Maxime forment un couple atypique. Lui vivant, elle morte récemment. Le couple survit.

Mais cette relation devient invivable pour Maxime qui souhaite rompre avec ce fantôme de plus en plus jaloux et étouffant. Le cinéaste débute son récit comme une comédie loufoque et joue savamment avec les imbroglios nés de cette relation d'amour cocasse et impossible. Les situations s'enchaînent à un rythme soutenu et se singularisent grâce à l'interprétation décalée et quasi burlesque des deux interprètes principaux sur qui tout repose (Lucile Vignolles et Théophile Roux).

Avec subtilité, Michiel Blanchard fait basculer le film vers l'angoisse et enfin vers l'horreur, l'amour à mort, littéralement. La passion « thanatique » crève l'écran. Mais les effets spéciaux et plans-choc, utilisés parcimonieusement, ne viennent jamais déborder le récit qui sous ses dehors de comédie macabre révèle aussi la difficulté de faire le deuil d'un être aimé. La rupture amoureuse est également un deuil à faire, comme dans la scène finale, dernière danse émouvante et sereine.

Tout à propos de: