Cinergie.be

Immersion d’Alice Moons

Publié le 14/02/2019 par Thierry Zamparutti / Catégorie: Film dessiné

Illustration Gwendoline Clossais

Immersion d’Alice Moons

Des bruits très bizarres sur fond noir semblent nous conduire dans un autre monde. C'est plutôt bruyant, sans véritable cohérence. Ça se mélange entre glougloutements de canalisation de baignoire et échos quasi métalliques de gouttes qui tombent de stalactites. Puis, un bruit de bulles et une image trouble nous font lever la tête au-dessus de l'eau. Lorsqu'une jeune femme ouvre les rideaux, c'est à travers l'aquarium classiquement rond d'un poisson rouge qu'on le distingue. Quelques mots nous apprennent alors que les poissons chantent.

Avez-vous déjà écouté votre poisson rouge ? Non, forcément. À part le léger bloub qu'il fait à la surface de l'eau, il n'a de toute manière personne à qui causer. Mais dans un aquarium digne de ce nom ? Là, où ils sont plusieurs. Avez-vous déjà tendu l'oreille et perçu le moindre gazouillement ? Ben... pareil ! Vous avez des poissons pour leurs couleurs, la forme du Voile de Chine, la beauté de la carpe koi. Vous ne vous attendez pas à ce qu'ils chantent comme les canaris... Néanmoins, tous ces bruits entendus en amont sont bel et bien le résultat de centaines de discussions de poissons.

Mais tout cela n'est que poésie. Une scientifique rectifie et nous balance que les poissons émettent sous forme de percussions de fréquence linéaire entre 50 et 1000 hertz de façon aussi morne qu'une lecture de bible. Intrigué par ce film, j'ai fait ma propre enquête : l'atherina presbyter est le nom scientifique du faux éperlan appelé également « petit prêtre ». Véridique.

Tout à propos de: