Cinergie.be

Victor de Christophe Hermans

Publié le 04/10/2019 par Marine Bernard / Catégorie: Critique

Diplômé de l’IAD en 2005, Christophe Hermans est un réalisateur namurois qui alterne deux genres cinématographiques, le documentaire et la fiction centrés sur deux problématiques majeures, la famille et le rapport parent-enfant (La Balançoire, 2009, les Enfants, 2011, Eclaireurs en 2015). 

Victor de Christophe HermansIssu d’une famille qu’il qualifie de « dysfonctionnelle », Christophe Hermans cherche toujours des réponses aux expériences qu’il a vécues dans son enfance. Les personnages qu’il crée ou les personnes qu’il rencontre deviennent véritablement des membres d’une « nouvelle » famille. Sans attendre de réponses, il ne cesse de se questionner et de questionner la société dans chacun de ses projets.

Victor est le fruit d’un long travail d’observation qui s’est étalé sur quatre années. Ce documentaire nous dévoile le quotidien de Victor, un jeune étudiant de 17 ans atteint d’un trouble dégénératif de la vision qui tente de vivre une vie décomplexée en multipliant les points de rencontre et les activités sensationnelles. Nous rencontrons Victor au moment où il termine sa dernière année de secondaires. Bien qu’il soit conscient des limites que lui impose sa maladie, il refuse d’en être la victime. Au contraire, celui-ci veut à tout prix s’émanciper d’un cadre familial qu’il trouve parfois étouffant, trop sérieux et contrôlé. D’un bout à l’autre, le réalisateur le suit pas à pas dans un rapport de proximité qui est rendu palpable par le choix d’un cadrage souvent serré et de plans qui semblent pris à la volée. Le réalisateur va chercher l’image sensible, l’image qui parle d’elle-même. La complexité du sujet abordé se mesure progressivement grâce à ce parti pris. La dégénération de la maladie de Victor est significative et nous en suivons chaque étape. Nous en prenons part intégralement, avec émotions.

A travers ce documentaire, Christophe Hermans interroge la position d’une famille face au handicap, mais également celle de la personne touchée par le handicap face à la société. Cette approche singulière est empreinte d’humanité et oscille constamment entre humour et gravité sans jamais tomber dans le pathos.

Tout à propos de: