Cinergie.be

+ Février 2000

Pleure pas Germaine Lire l'article
Pleure pas Germaine
Publié le 01/02/2000 / Catégorie: Tournage

Au troisième étage, dans l'une des salle de montage du studio Lou Ease, 51-55, rue Gustave Huberti, à Schaerbeek, Michèle Macquet (chef-monteuse), vêtue d'un pull épais de couleur mauve, les cheveux courts, lunettes, fait face à deux écrans. Elle déplace la souris de l'écran de contrôle, en haut deux plans du film s'affichent comme deux petites fenêtres. Elle clique sur une icône, la flèche se transforme pendant quelques secondes en sablier, puis un gestionnaire de programme avec divers symboles s'affichant à la droite de l'écran. Autour de la monteuse, Alain de Halleux, le réalisateur de La Trace et de No pour dire oui,  (un…   Lire l'article

Money, money, money
Publié le 01/02/2000 / Catégorie: Brève

Chaque année la Communauté française présente son bilan annuel à l'occasion du Festival du film de Bruxelles. Celui-ci était particulièrement attendu après l'année exceptionnelle que le cinéma belge a vécu grâce à Rosetta, les Convoyeurs attendent et Une liaison pornographique. La salle des Beaux-Arts, composée de nombreux producteurs, réalisateurs et techniciens, était donc particulièrement attentive.

Après les interventions de Corine de Permentier, Ministre de l'Audiovisuel, d'Henry Ingberg, Secrétaire général de la Communauté Française, et de divers membres de la Commission de sélection, dont Dan Cukier, son président, qui explique que 249 projets ont été examinés par la Commission dont 79 ont obtenu un avis favorable pour l'octroi d'une aide (23 courts métrages, 25 longs métrages, 2 téléfilms, 27 documentaires télévisuels et 2 collections télévisuelles), sur un budget global de 260 millions de FB. Ce qui -faut-il le souligner- pour un cinéma qui vient de conquérir une audience internationale est fort peu.

  Lire la brève

Lotfi YahyaLire l'article
Lotfi Yahya
Publié le 01/02/2000 / Catégorie: Portrait


Né à Tanger en 1963, il perd sa mère très tôt. Lorsque, quittant l'orphelinat, il rejoint son père, le petit Lotfi est fasciné par une boîte carrée, lumineuse sur laquelle s'agitent des personnages de western. Son père lui explique qu'ils ne meurent pas vraiment mais qu'ils font semblant, que c'est ça, le métier d'acteur et il perçoit une lueur d'admiration dans son regard. Aussi lorsque ce dernier, quelques années plus tard, lui demande ce qu'il veut devenir, il lui répond comédien. En dernière année primaire, il joue une scène du "Malade imaginaire", passe les examens d'entrée de l'INSAS, obtient un…   Lire l'article

Thierry Zamparutti Lire l'article
Thierry Zamparutti
Publié le 01/02/2000 / Catégorie: Portrait


Rien ne prédisposait Thierry Zamparutti à se scotcher à la pellicule du court métrage belge. Après des études scientifiques, fan de rock, il suit un groupe comme roadie. Dans la foulée il organise un festival de musique alternative à Athus, dans le sud Luxembourg. Pendant les études de marketing qu'il suit à Namur, il aide, bénévolement, Jean-Marie Antoine au cinéma Forum. Tour à tour caissier et organisateur d'événements, il est enthousiasmé par l'Insoutenable légèreté de l'être, par Cinéma Paradisio et contracte le virus du cinéma. Après avoir effectué son service civil à Grand-Angle, la…   Lire l'article

Ubu de Manuel GomezLire l'article
Ubu de Manuel Gomez
Publié le 01/02/2000 / Catégorie: Critique


Une féroce adaptation de la pièce de Jarry par Manuel Gomez ,qui adore animer des matières de toutes sortes. Cela va du marbre au papier hygiénique et ici, il a choisi la bidoche. Père Ubu est une entrecôte, mère Ubu une langue de veau, les nobles de la cour des hamburgers et ainsi de suite. Riez, le choix est plus judicieux qu'il n'y paraît. Cette truculente resucée de Macbeth n'est-elle pas en effet une triviale boucherie? En tous cas, cette viande animée a fait mouche à Cannes en 1995 où elle a obtenu le prix de la Semaine de la critique. Juste récompense des efforts de l'auteur, d'autant plus méritoires qu'il était, à l'époque...végétarien.…   Lire l'article

21 études à danser de Thierry De MeyLire l'article
21 études à danser de Thierry De Mey
Publié le 01/02/2000 / Catégorie: Critique

Un ballet pour le XXIe siècleThierry De Mey est un cas à part dans le cinéma belge. Formé à l'IAD, il réalise Floréal, son premier court métrage, en 1985. Mais il délaisse la caméra pour se consacrer durant neuf ans à la composition musicale. Il se forge rapidement un nom et une réputation de qualité dans le domaine difficile de la musique contemporaine. Ce n'est qu'en 1994 qu'il se remet à la mise en scène avec Love Sonnets. Construit autour d'un ballet de la compagnie de danse contemporaine de sa soeur Anne De Mey, le film récolte éloges et récompenses. Avec cette même compagnie, de réputation internationale, il réalise…   Lire l'article

Les Grenouilles de Delphine RenardLire l'article
Les Grenouilles de Delphine Renard
Publié le 01/02/2000 / Catégorie: Critique


Vous ne connaissez pas la chanson de Steve Waring consacrée aux grenouilles du marécage? C'est que vous n'avez pas été confrontés au monde de l'enfance durant ce dernier quart de siècle. Pour vous rattraper, en voici une charmante illustration par une toute jeune animatrice. La fluidité du trait , du montage et de l'animation se combinent pour une jolie évocation bucolique. Une belle réussite pour le projet Zorobabel.   Lire l'article

Scarabus Lire l'article
Scarabus
Publié le 01/02/2000 / Catégorie: Critique


Dans une ville tentaculaire et dépersonnalisante, une immense palissade isole une mystérieuse cavité et rencontre la curiosité des habitants de ce petit coin d'Absurdie. Où peut donc mener ce trou, et que sont ces mystérieuses concrétions jaunes qui envahissent peu à peu le paysage? Ce classique du cinéma belge d'animation est également un des premiers films de Gérald Frydman. Primé à Annecy, à Trieste et à Grenoble, il reflète bien les conceptions, les techniques, les préoccupations et l'esthétique du temps.   Lire l'article

Histoire d'habitude de Santos HeviaLire l'article
Histoire d'habitude de Santos Hevia
Publié le 01/02/2000 / Catégorie: Critique


Le réalisateur Santos Hevia nous présente avec amour ses vertes montagnes espagnoles, baignées de soleil : depuis l'aube des temps, l'homme et le cheval y vivent dans une totale complicité, en parfaite harmonie. D'ailleurs, c'est le moins qu'on puisse dire puisque l'ami cheval connaît par coeur le chemin de la ferme, et que le vieux paysan rêveur et bon vivant n'a plus, après une journée dans les prés, qu'à s'allonger sur le foin et faire la sieste, les mains derrière la tête et le sourire au ciel. La douceur de vivre est une question d'habitudes, comme celle qui chaque jour arrête la pittoresque carriole dans la cour de chaque fermette rencontrée :…   Lire l'article

Enfants du vaudou de Jean-Paul De ZaeytijdLire l'article
Enfants du vaudou de Jean-Paul De Zaeytijd
Publié le 01/02/2000 / Catégorie: Critique


En amenant aux îles, par bateaux entiers, des esclaves noirs, leurs maîtres ne se doutaient pas qu'ils importeraient avec eux l'animisme africain. Ce culte des esprits était si profondément imbriqué dans la vie quotidienne qu'il a survécu à toutes les tentatives faites pour l'en extirper, et elles furent nombreuses. Considéré comme dangereux par tous les pouvoirs qui se sont succédés, identifié à Satan par les missionnaires de tous acabits, il est resté profondément ancré dans les coeurs et les coutumes de toute l'Amérique noire, de la Louisiane au Brésil en passant, bien sûr, par les Caraïbes. C'est à Haïti, terre…   Lire l'article

L'Architecte de Jacques Faton et Patrick TheunenLire l'article
L'Architecte de Jacques Faton et Patrick Theunen
Publié le 01/02/2000 / Catégorie: Critique


Sur la route longue et monotone, un couple. Soudain, l'homme s'aperçoit qu'il a oublié à l'hôtel son carnet de notes où est consigné le fruit d'années de travail. Il fait immédiatement demi-tour malgré les protestations de sa femme... Ce montage original d'animations sur décors de photos effleure le thème de la dissolution progressive d'un amour dans les volutes du temps, les histoires, les paysages...Un film sensible et délicat où l'esthétique est en parfait accord avec la douce mélancolie du thème abordé.   Lire l'article

Een griekse tragedie de Nicole Van GoethemLire l'article
Een griekse tragedie de Nicole Van Goethem
Publié le 01/02/2000 / Catégorie: Critique


Avec un air de temple grec, trois cariatides soutiennent contre vents et marées un fronton de plus en plus déliquescent. Jusqu'au jour où le temps achève son oeuvre. Mais que deviennent alors les cariatides libérées de leur fardeau? Les idées lumineuses sont souvent d'une grande simplicité. Trois personnages filmés de face sur un fonds coloré, quelques accessoires, et c'est 6'30'' pleines d'humour durant lesquelles on médite sur l'absurdité de la vie, le pourquoi du travail, les vicissitudes de la comédie humaine le prix de la liberté. Pas étonnant que ce petit film où se profile l'influence de Picha soit un des courts les plus brillamment…   Lire l'article

Actualités: 1-12 sur 22
1 2

Recherche dans les actualités

Actualités les plus populaires

Sur le tournage de
Quand je serai dictateur de Yaël André
SM-Rechter d’Erik Lamens
Elisabeth Ancion, costumière
Patience, Patience... T'iras au paradis de Hadja Lahbib
Ecole de photographie de la Ville de Bruxelles, Agnès Varda: Rencontre avec Clémentine Deférière et Charles Paulicevich
Une histoire d'amour d'Hélène Fillières
Cinéma 68, hors série des Cahiers du Cinéma
Sur le tournage de Mobile Home de François Pirot
Le Monde nous appartient - Stephan Streker
Entretien : Ursula Meier L’enfant d’en haut
En DVD : Guerre et Paix dans le Couple
L'exploitation cinématographique à l'heure du numérique
Tournage - Je te survivrai de Sylvestre Sbille
Post-Partum de Delphine Noëls, un nouveau-né pour le cinéma belge
Du Bout des lèvres de Jean-Marie Degesves - Belfilm
Erik Lamens, réalisateur de SM-Rechter
Henri de Yolande Moreau
Le roi danse de Gérard Corbiau
Laurent Gross, directeur de l'INSAS
L’amante du Rif
Tournage - Je suis mort mais j'ai des amis des frères Malandrin
Les pigeons, ça chie partout de Fred De Loof
Au nom du fils de Vincent Lannoo
Tokyo Anyway de Camille Meynard