Cinergie.be

Les prochains Solange Cicurel et Stephan Streker soutenus par le Centre du Cinéma

Publié le 23/05/2018 / Catégorie: Brève

Solange Cicurel et Stephan Streker, mais aussi Jan Bucquoy et Thierry Michel figurent parmi les 47 auteurs soutenus par la Commission de Sélection des Films.
La sélection de la première session 2018 de la Commission de Sélection des Films a alloué 3,659 millions deuros à 18 longs métrages, 8 courts métrages, 18 documentaires de création et 3 Films Lab, dont les nouveaux projets de Solange Cicurel, Stephan Streker, Jan Bucquoy ou Thierry Michel.

Les prochains Solange Cicurel et Stephan Streker soutenus par le Centre du Cinéma

Solange Cicurel revient donc après le Magritte du Meilleur premier film reçu par Faut pas lui dire avec une nouvelle comédie, Si javais su, lhistoire de parents aux méthodes d’éducation alternatives scandinaves dépassés lorsque leur petit ange se transforme en adolescente. Elle est produite par Diana Elbaum et sa nouvelle société, Beluga Tree, dont le premier tournage sera celui du premier film en live action d’Ari Folman, The Horse Boy, qui se tournera à l’automne.
La Commission a également décidé de soutenir le nouveau projet de Stephan Streker, dont on ne sait rien ou presque, si ce n’est l’énigmatique titre, Et le héros s’évanouit. Comme Noces, ce nouveau film sera produit par Michaël Goldberg pour Daylight Films et Boris Van Gils pour Formosa Productions.
On notera que sont également retenus à la production François Pirot (Mobile Home, Eurovillage) pour La vie dans les bois (Tarantula), Miklos Keleti pour Soma (WFE), qui signe là son premier film, et ose l’anticipation, et Jan Bucquoy pour Liège Bastogne Liège, l’iconoclaste et provocateur auteur de La Vie Sexuelle des Belges, qui revient 10 ans après L’Art du Couple, et est désormais produit par Stenola Production.
Peter Brosens et Jessica Woodworth reçoivent une aide à la production CCA-VAF pour The Barefoot Emperor, la très intrigante suite de King of the Belgians. Le duo de cinéastes assure toujours la production via sa société Bo Films, et sera cette fois-ci coproduit côté francophone par Wajnbrosse Productions.
Enfin, Thierry Michel (Enfants du Hasard, L’Homme qui répare les femmes, Katanga Business) reçoit une aide au développement pour son documentaire L’Empire du silence, qui porte sur lassassinat de deux experts internationaux en République démocratique du Congo. Un retour en RDC pour le cinéaste, qui y a tourné de nombreux films.