Cinergie.be

Vivre Debout, festival du film social présente « Est-ce bien (a)normal de disjoncter comme ça ? »

Publié le 05/03/2018 / Catégorie: Brève archivée

Quand l’humain disjoncte et souffre de maladies mentales, quelques fois dangereuses pour lui et/ou pour la société, quelles solutions sont trouvées ? Il y a des alternatives à l’enfermement. Cette société qui disjoncte ne crée-t-elle pas cette souffrance ? Normalité ou anormalité ? Où se trouve la frontière ?

Vivre Debout, festival du film social présente « Est-ce bien (a)normal de disjoncter comme ça ? »

Une séance riche de 3 productions différentes pour aborder ces questions. Après les films, des échanges auront lieu.
Animateur : Christian Marchal de « l’Autre Lieu » à Bruxelles - En présence des 3 réalisateurs !

L’abriCourt-métrages d’Olivier Praet (Belgique 2016) / 26’
Martin revient sur un épisode particulier de sa vie. C’est l’occasion d’évoquer avec lui son rapport au monde, à la maladie, à la famille, à l’habitat, à soi.
Un portrait intimiste d’un jeune homme souffrant de schizophrénie, réalisé par son frère.

Voyage à Kortenberg : Court métrage de Martine Lombaers (Belgique 2016) /4’
Comment se remettre d’un séjour en hôpital psychiatrique et plus précisément d’un séjour en chambre d’isolement ? Et ce, même 30 ans plus tard ? Ce clip de 4 minutes a été réalisé à l’atelier Vidéo du CODE (centre thérapeutique de jour), d’après la proposition d’une patiente fréquentant l’institution depuis fort longtemps et désireuse d’évoquer cette terrible période.
Clé d’argent au Festival Psy de Lorquin, France 2017

La Nef des Fous : Documentaire écrit et réalisé par Eric d’Agostino et Patrick Lemy (Belgique 2015)/1h25
Ils ont commis des actes graves, délictueux ou criminels. La justice les a jugés irresponsables de leurs actes au moment des faits. Ils sont internés et incarcérés pour une durée indéterminée entre les murs de l’annexe psychiatrique de la prison de Forest. La Nef des fous nous plonge au coeur de cellules où l’humanité semble avoir été oubliée. En confiance, les détenus se révèlent et nous livrent leurs espoirs plus ou moins réalistes d’être libérés un jour…

Où et quand ? Le samedi 10 mars à 13h au Foyer Culturel (Grand Place 32 - 1360 Perwez)

Plus d'infos : 0496/289297 ou www.vivredebout.be ou https://www.facebook.com/vivredebout.be/

 

Tout à propos de: