Cinergie.be

Thomas de Thier est aussi étonnant et paradoxal que son cinéma

Publié le 15/10/2014 par / Catégorie: Brève archivée

La perte de l'enfance, l'impossibilité de faire le deuil de l'univers du jeu, la confrontation entre l'imaginaire et le réel est le fil rouge de ses films.

Thomas de Thier est aussi étonnant et paradoxal que son cinéma

Enfant, il grandit à la campagne. Le jardin est une jungle dans lequel il découvre la vie des animaux. Ceux-ci le fascine. Il éprouve le désir de les filmer, de capter cette liberté de voyager, de migrer, sèche l'école pour les observer dans les campagnes, entreprend des voyages ornithologiques. Après une série de ratages scolaires qui le réjouissent (un mois à L'ULB, 1 an à L'IAD d'où il se fait virer parce que le directeur estime qu'il n'est pas fait pour le cinéma), Thomas décide de l'apprendre en regardant les films, comme les jeunes gens de la Nouvelle Vague. Henri Sonet l'encourage à réaliser avec Karine de Villers Je suis votre voisin. Essai réussi, ils décrochent le Fipa d'Or du court métrage à Cannes et du meilleur film au Festival de Bruxelles 1991. Un an plus tard, il réalise Je t'aime comme un fou, un court métrage de fiction en un seul plan séquence. En 1994, il choisit autour d'Agnès Berthon, des comédiens non-professionnels pour conter, dans Caisse Express, la journée d'une caissière et de sa fille Aurélie. A la recherche de l'oiseau blanc, un documentaire de création qu'il réalise en 1995, le mène en Nouvelle Guinée d'où il envoie des cartes postales filmées - un dispositif narratif récurrent chez Thomas : après tout, Je suis votre voisin est une série de cartes postales d'une rue de Bruxelles avec ses habitants - adressées à Aurélie (la même que dans Caisse Express). C'est aussi le prolongement d'une obsession. Après avoir exploré son jardin, on grandit et on explore un espace plus grand : le monde.


Invité par cinergie, le vendredi 17 octobre, Thomas de Thier introduira ces quatre courts métrages à Flagey, dans le cadre des Quatre saisons de cinergie à 19h30. 

Je suis votre voisin - Thomas de Thier, Karine de Villers
BE – 1990 – 21’ – VO: FR – NON ST

Je t’aime comme un fou - Thomas de Thier
BE – 1991 – 11’ – NON ST
Caisse express - Thomas de Thier

avec : Agnès Berthon, Aurélie Sauvage
FR, BE – 1994 – 15’ – VO: FR – NON ST

À la recherche de l’oiseau blanc - Thomas de Thier
BE – 1995 – 39’ – VO: FR – NON ST

D'autre part, ses deux longs métrages, Des plumes dans la tête et Le Goût des myrtilles, dont Michel Piccoli est venu présenter la semaine dernière au FIFF de Namur et à Bruxelles, sont programmés au studio 5 de Flagey durant tout le mois d'octobre.

Tout à propos de: